Catherine Fife

Fife_PORTRAIT-SylviaPond2016.jpg

Pleins feux sur Catherine Fife, députée provinciale

La députée provinciale de Kitchener-Waterloo, Catherine Fife, en est à son deuxième mandat. Elle est       porte-parole de divers portefeuilles à Queen’s Park.

Catherine est la porte-parole du NPD en matière de Développement économique et de Croissance, de Recherche et d’Innovation, et des Services de garde et la Petite enfance.

La région de Waterloo abrite un secteur de haute technologie prospère. Comme porte-parole en matière de Développement économique et d’Innovation, Catherine cherche à trouver des façons de créer de bons emplois dans le secteur de la technologie et de la fabrication avancée autour desquels les Ontarien(ne)s peuvent fonder leurs familles. Avec ses collègues néo-démocrates, Catherine s’efforce de bâtir un Ontario plus fort où tout le monde peut avoir un grand avenir.

Avant sa victoire historique lors d’une élection partielle en 2012, Catherine a été conseillère scolaire et présidente du Conseil scolaire de district de la région de Waterloo, vice-présidente de l’Association canadienne des conseils scolaires et présidente de l’Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario.

Le leadership de Catherine a eu un impact réel sur la vie des enfants et des parents de la région de Waterloo. Grâce à elle, 1 600 nouvelles places en garderie y ont été créées. Catherine est très heureuse d’être la    porte-parole du NPD de l’Ontario en matière de Services de garde, car cela lui permet de poursuivre ses efforts.

Pendant plus de dix ans, Catherine a été associée à la Coalition ontarienne pour l’amélioration des services de garde d’enfants et, localement, au Childcare Action Network of Waterloo Region. Fidèle à ses antécédents en matière de militantisme environnemental et de protection des sources d’eau en tant que bénévole auprès des Friends of the Waterloo Moraine, elle a critiqué les décisions irresponsables prises par la Commission des affaires municipales de l’Ontario.

L’année dernière, Catherine a mis la partisannerie de côté pour faire adopter la Loi Rowan afin de favoriser la sensibilisation des écoles ontariennes aux blessures à la tête. En 2015, sa motion à l’effet que l’Ontario institue une loi sur les personnes disparues a été adoptée à l’unanimité à l’Assemblée législative.

Catherine et son mari Dale profitent de la vie à Waterloo, où ils résident avec leurs deux enfants, Aidan et Claire, et leur chien Ollie.

 

PHOTO: Sylvia Pond

Aimez-vous cette page?