Nouvelles

Andrea Horwath et les député.e.s néo-démocrates siégeant à Queen’s Park célèbrent l’Ontario rural dans le cadre du Concours international de labour

Ce mardi, la chef du NPD de l’Ontario, Mme Andrea Horwath, accompagnée des député.e.s néo-démocrates siégeant à Queen’s Park, a célébré les contributions et l’avenir des producteurs et productrices agricoles dans le cadre du Concours international de labour et de l’Exposition rurale ayant lieu chaque année, et qui se déroulent cette semaine à Walton. Lors de sa visite, Mme Horwath a déclaré qu’il est grand temps que l’Ontario ait une première ministre qui investisse dans l’avenir des producteurs et productrices agricoles et, plus largement, dans l’avenir des familles vivant en milieu rural. Ces investissements, a-t-elle précisé, doivent comprendre une amélioration de l’accès à des soins de santé et à des institutions éducationnelles de qualité. La future première ministre de l’Ontario, a ajouté Mme Horwath, devra aussi prendre des mesures concrètes pour alléger le fardeau que représentent pour les familles les coûts astronomiques des factures d’électricité. 

« Je veux vous remercier pour le travail remarquable que vous accomplissez », a dit Mme Horwath en s’adressant aux familles des producteurs et productrices agricoles. « Jour après jour, vous assurez l’alimentation de près de 14 millions d’Ontariens et Ontariennes, sans compter les personnes qui bénéficient de vos exportations. Vous êtes toujours à la hauteur, et vous méritez une première ministre qui soit à la hauteur des efforts que vous déployez. Cela veut dire qu’il faut mettre fin aux fermetures d’école en milieu rural. Cela veut dire qu’il faut investir dans nos élèves. Cela veut dire qu’il faut s’assurer que chacune et chacun d’entre vous, et chaque membre de vos familles, peut avoir accès à des soins de santé de qualité – et de proximité. Cela veut dire rendre le fonctionnement et le développement de vos entreprises plus abordables, pour vous comme pour vos familles. Et pour que cela devienne possible, il est urgent de faire de Hydro One, à nouveau, une propriété publique. Voilà qui nous permettra de maîtriser, à nouveau, le coût des factures d’électricité ».

Le secteur agricole de l’Ontario est une composante vitale de l’économie de la province : il génère plus de 36 milliards de dollars en PIB, et il représente un emploi sur neuf. Mme Horwath a souligné qu’il est essentiel que les producteurs et productrices agricoles aient une première ministre qui sache prêter l’oreille à leurs préoccupations et agir en conséquence.

« Les familles des producteurs et productrices agricoles ont besoin d’un gouvernement qui soit leur allié. Elles ont besoin d’un gouvernement qui comprenne les particularités des défis auxquels elles ont à faire face, ainsi que le potentiel enthousiasmant que représente le fait de diriger une entreprise dans l’Ontario rural », a déclaré Mme Horwath. « Pendant que nous célébrons la riche culture rurale de notre province, nous nous devons de faire le maximum pour offrir aux générations suivantes des possibilités réelles pour bâtir leur avenir dans l’Ontario rural. Et pour cela, il faut d’abord se donner un gouvernement qui sache prêter l’oreille aux producteurs et productrices agricoles. Il nous faut un gouvernement qui soit prêt à travailler avec les propriétaires des entreprises agricoles afin de les aider à prendre leur juste place de leaders mondiaux dans le secteur agricole et agroalimentaire ».

Andrea Horwath dévoile les détails de son plan universel Pharmacare

Ce lundi, Mme Andrea Horwath, chef du NPD de l’Ontario, a présenté son plan pour le premier programme Pharmacare de l’Ontario – un programme ayant pour but d’offrir à tous les Ontariens et à toutes les Ontariennes un meilleur système de santé, à la fois moins coûteux et moins stressant. 

 « Personne ne devrait avoir à s’endetter pour obtenir les médicaments qui lui sont nécessaires », a dit Mme Horwath. « Personne ne devrait se retrouver dans un hôpital surchargé faute d’accès aux médicaments lui ayant été prescrits. Voilà pourquoi je m’engage à mettre sur pied le premier programme universel Pharmacare de l’Ontario ».