Le bilan d’Andrea

  • Députée provinciale depuis 2004. Ancienne conseillère municipale de Hamilton, arrondissement 2
  • A travaillé sur des projets de revitalisation locale, maintenant les écoles ouvertes et soutenant les petites entreprises
  • Largement reconnue pour être l’une des chefs les plus efficaces de la province. En 2012, elle a reçu le prix EVE en reconnaissance de son service public
  • A fait sa marque lors de deux budgets de l’Ontario, elle a contribué à créer plus de 5 000 nouvelles places en garderie, à éponger le déficit plus rapidement et à créer 30 000 nouveaux emplois pour les jeunes en plus de militer pour la création d’un Bureau de responsabilité financière publique
  • Est née et a grandi à Hamilton, diplômée de l’Université McMaster et fière mère d’un fils nommé Julian

Andrea Horwath


Mon père était un immigrant. La famille de ma mère vit ici depuis des générations. Toute ma famille a travaillé. Ma sœur, mes frères et moi connaissions la valeur du travail et étions toujours à la recherche de petits emplois. De temps en temps, nous emballions un goûter dans une glacière verte et allions à la plage.

Ça allait. Ma mère étirait chaque dollar, comptait chaque sou.

J’ai payé mes études universitaires en travaillant dans des restaurants comme serveuse.

Diplôme en poche, j’ai voulu donner en retour.

Je suis devenue une organisatrice communautaire au sein des services d’aide juridique de l’est.

Lorsque ma ville a vécu des moments difficiles, j’ai fait tout ce que j’ai pu comme conseillère pour défendre les petites entreprises, pour garder les écoles ouvertes, pour revitaliser le centre-ville et pour créer des emplois.

Nous avons fait des progrès. Les affiches « À louer » se sont mises à disparaître. Les petites entreprises familiales et les jeunes entrepreneurs créent de nouveaux emplois. Et ça fonctionne.

Nous pouvons reconstruire l’Ontario avec un plan sensé.