hero image

Rendre La Vie Abordable

Pour trop de familles ontariennes, il est de plus en plus difficile de payer les factures et de joindre les deux bouts. Le long des quatre dernières années, le coût d’une maison en Ontario a doublé, les loyers ont augmenté de 200 $ par mois et, à l’épicerie, les prix ne cessent de monter. Malgré les promesses de Doug Ford de faire réduire les prix du carburant et de l’électricité, le prix du carburant a augmenté de 50 cents par litre, et les tarifs d’électricité montent sans discontinuer. Au lieu d’aider les familles à aller mieux, Doug Ford a rendu leur vie plus difficile – que ce soit par le gel du salaire minimum, par la suppression de l’aide aux étudiant·es, ou par l’annulation du programme ontarien en matière de médicaments. Il nous faut un plan qui rende la vie plus abordable.

Des logements à votre portée, pour que vous puissiez aller de l’avant.

Trouver un endroit décent pour vivre ne devrait pas être un rêve inaccessible. Mais cela fait des décennies que la crise du logement ne cesse de s’aggraver.

Les Ontarien·nes qui travaillent fort ont de la difficulté à rester dans leurs quartiers, proches des communautés qu’ils connaissent. Les gens remettent à plus tard l’agrandissement de leurs familles parce qu’un logement abordable est simplement hors de portée.

Partout en Ontario, les gens méritent un gouvernement qui aide à rendre les logements plus abordables, qu’il s’agisse d’un logement de location convenable et abordable ou de l’achat de leur première maison.

Les libéraux ont disposé de 15 longues années pour régler la crise du logement abordable ; pourtant, ils ont choisi de n’en rien faire. Cela a laissé de grandes lacunes dans l’Impôt sur la spéculation pour les non-résidents (ISNR), permettant à de grandes compagnies et milliardaires étrangers d’acheter d’importantes tranches de l’immobilier ontarien, aux dépens des familles ordinaires.

Doug Ford continue de chercher des moyens pour aider ses amis développeurs fortunés et les investisseurs milliardaires engranger les profits. Il a supprimé le contrôle des loyers pour les nouvelles unités de logement. Résultat : d’énormes augmentations de loyer pour les locataires, dont beaucoup vivent dans la crainte d’une « rénovicton ». Pendant la pandémie de COVID-19, Doug Ford a refusé d’accorder une aide directe aux locataires. Il a abandonné l’objectif ontarien de mettre fin à l’itinérance d’ici 2025.

DES LOGEMENTS À VOTRE PORTÉE

Le NPD de l’Ontario a déjà dévoilé son plan concret et faisable pour régler la crise du logement. Nous travaillerons fort pour nous assurer que chaque Ontarien·ne peut vivre dans un logement convenable, que ce soit en tant que locataire ou en tant que propriétaire, et quel que soit son lieu de résidence.

Voici plusieurs éléments clés de ce plan :

ENGAGEMENT

Nous mettrons fin au zonage d’exclusion, en augmentant l’offre d’options de logements disponibles, dans des communautés complètes où les gens veulent vivre, tout en enrayant le coûteux étalement urbain :Nous encouragerons le développement responsable à l’intérieur des limites urbaines existantes, tout en protégeant les terres arables et le patrimoine naturel contre le gaspillage que représente l’étalement inconsidéré. Cela comprend une harmonisation entre croissance et investissement dans les transports en commun, ainsi qu’une mise à jour des normes de zonage afin de permettre la construction de logements de la catégorie désignée par la formule « milieu manquant » : des duplexes, des triplexes, et des maisons jumelées.

ENGAGEMENT

Sévir contre la spéculation : Nous mettrons en place un impôt annuel sur la spéculation et sur l’inoccupation, applicable aux propriétés résidentielles. Prenant pour modèle un impôt déjà existant en Colombie-Britannique, il visera tous les spéculateurs propriétaires de maisons qu’ils n’habitent pas. Le taux d’imposition représentera 2 % de la valeur estimée, et sera échelonné sur plus de deux ans. Nous allons aussi maintenir à 20 % l’Impôt sur la spéculation pour les non-résidents (ISNR), et combler les lacunes qui laissent les investisseurs fortunés profiter du système.

RENDRE LES LOGEMENTS ABORDABLES

ENGAGEMENT

Payer le même loyer que le locataire précédent : Un gouvernement NPD rétablira le contrôle des loyers pour tous les appartements, éliminant les incitatifs financiers qui poussent les propriétaires à jeter les locataires dehors afin d’augmenter le loyer. Nous allons aussi nous assurer que vous payez ce qu’avait payé le locataire précédent, en éliminant la soi-disant « supression du contrôle pour cause de disponibilité ».

ENGAGEMENT

Aider 311 000 ménages à payer leur loyer : Nous allons mettre sur pied une allocation de logement transférable, tel que recommandé par l’Association pour le logement à but non lucratif de l’Ontario et par la Fédération de l’habitation coopérative du Canada (FHCC), pour aider les locataires qui ne peuvent se permettre de payer leur loyer en sus des nécessités de base pour eux-mêmes et pour leurs familles.

ENGAGEMENT

Nous allons combler les manquements de la Commission de la location immobilière (CLI), et rétablir le droit à des audiences en personne. Nous allons mettre fin à l’injuste « campagne éclair des évictions » rendue possible par Doug Ford et nous allons nous assurer que les locataires et les propriétaires peuvent obtenir des audiences promptes et justes face à la commission.

DES ASSURANCES AUTOMOBILES MOINS CHÈRES

Les conducteurs et conductrices de l’Ontario paient les primes d’assurance parmi les plus élevées au Canada, et les taux sont de nouveau à la hausse. Pour beaucoup de familles, il s’agit d’un coût écrasant.

Pendant des années, les gouvernements libéraux et conservateurs ont laissé les primes d’assurance monter, en ignorant des questions d’équité élémentaires. Dans des communautés comme Brampton, une conductrice ou un conducteur paiera des primes d’assurance qui sont presque le double de celles que paie une conductrice ou un conducteur ayant un dossier de conduite comparable mais habitant dans d’autres parties du Grand Toronto. Cela est injuste.

ENGAGEMENT

Interdire la discrimination basée sur le code postal, afin que personne ne se fasse escroquer avec l’assurance automobile à cause de son lieu de résidence.

ENGAGEMENT

Explorer toutes les modalités possibles pour faire baisser le coût de l’assurance automobile et pour améliorer le service.

ENGAGEMENT

Nous allons renforcer la transparence et prioriser les conducteurs et conductrices de l’Ontario devant l’autorité responsable de réglementer l’assurance automobile, à savoir devant l’Autorité ontarienne de réglementation des services financiers.

DES SERVICES DE GARDERIE ABORDABLES

Les familles ontariennes sont en train de vider leurs comptes en banque afin de payer les services de garderie. Avec des tarifs aussi élevés, il y en a qui remettent à plus tard l’idée de fonder ou d’agrandir leurs familles, et pour beaucoup de parents, notamment des femmes, cela revient moins cher de rester à la maison que de retourner au travail.

Les gouvernements libéraux et conservateurs ont laissé les coûts des services de garderie ontariens atteindre des proportions astronomiques, comparables aux taux hypothécaires. Pendant des mois, Doug Ford s’est tourné les pouces pendant que les familles ontariennes payaient des prix exorbitants – alors que tous les autres provinces et territoires concluaient, avec le gouvernement fédéral, une entente pour des services de garderie à 10 $ par jour.

Les néo-démocrates ont toujours eu conscience du rôle vital que les services de garderie jouent dans notre économie, dans l’égalité des femmes et dans le futur succès de nos enfants. Voilà pourquoi nous avions un plan pour des garderies à 12 $ par jour en 2018. Et voilà pourquoi nous travaillerons avec le gouvernement fédéral pour parvenir plus rapidement à des garderies à 10 $ par jour.

Andrea Horwath et l’équipe du NPD comprennent également qu’il ne suffit pas de réduire les tarifs : les familles ont besoin de disposer d’une place en garderie pour leur enfant. Voilà pourquoi il nous faut une stratégie en matière de personnel pour recruter et retenir des spécialistes et des travailleurs et travailleuses en services à la petite enfance, afin de les rémunérer équitablement. Et il nous faut créer suffisamment de places en garderie pour chaque famille qui en a besoin. Si nous n’investissons pas dans l’infrastructure et dans le personnel de nos garderies, les familles sont destinées à languir longtemps sur les listes d’attente en attente d’une place en garderie.

ENGAGEMENT

Parvenir plus rapidement à des garderies à 10 dollars par jour :Nous explorerons diverses modalités de travailler avec le gouvernement fédéral pour accélérer la mise sur pied de garderies à 10 dollars par jour.

ENGAGEMENT

Salaires : Nous allons tout de suite hausser le salaire standard des travailleurs et travailleuses en services à la petite enfance, à 25 $ de l’heure pour les éducateurs et éducatrices à la petite enfance autorisé·es, et à 20 $ de l’heure pour les autres membres du personnel du programme.

ENGAGEMENT

Stratégie en matière de personnel : Nous allons travailler avec le secteur des services de garderie pour mettre en place une Stratégie en matière de personnel afin de transformer les emplois dans les services à la petite enfance dans de bonnes carrières. Une telle stratégie comprendra plusieurs éléments : développer et mettre en œuvre une grille salariale et des normes de travail décentes, y compris des avantages sociaux et un régime de retraite, une planification sur place quotidienne rémunérée, du développement professionnel rémunéré, et une stratégie de perfectionnement pour aider le personnel en services à la petite enfance à mettre à niveau leurs compétences.

ENGAGEMENT

Des services à la petite enfance qui soient accessibles, de haute qualité et complets : Nous allons nous assurer que tous les enfants, qu’ils aient des handicaps, qu’ils soient racisés, qu’ils soient membres d’une communauté du Nord, rurale ou autochtone, bénéficient d’options inclusives de haute qualité en matière de services de garderie, qui conviennent à leurs circonstances.

ENGAGEMENT

Des services de garderie agréés à domicile : Nous commencerons à bâtir un modèle de services de garderie à base communautaire à travers la province, en connectant et en appuyant les garderies agréées, les services de garderie agréés à domicile, et les centres « ON y va ». Nous offrirons un financement de base stable pour les fournisseurs de services de garderie agréés à domicile, et leur offrirons l’option de contribuer à un régime de retraite et d’avantages sociaux. Nous allons aussi fournir un financement de base stable pour les agences agréées de services de garderie à domicile, afin qu’elles puissent fournir plus d’appuis et de formation. Nous allons augmenter le financement de base pour les services à la petite enfance en milieu familial autorisés, et fournir un financement stable aux agences de services à la petite enfance en milieu familial, afin qu’elles puissent offrir plus d’appuis et plus de formation.

ENGAGEMENT

Expansion du secteur, dans un cadre public et à but non lucratif : Nous allons travailler avec le gouvernement fédéral pour créer suffisamment de services à la petite enfance réglementés, nécessaires pour accommoder les besoins des familles dans toutes les communautés de l’Ontario. Nous mettrons en place une stratégie à échelle provinciale pour garantir l’expansion des services de garderie publics et sans but lucratif – et pout nous assurer que toute expansion du secteur de garderie financée par le gouvernement sera exclusivement publique ou à but non lucratif.

ENGAGEMENT

Des services de garderie avant et après l’école :Nous commencerons immédiatement à réduire les tarifs pour les services de garderie avant et après l’école.

COMMENCER À RÉPARER LE SECTEUR ÉNERGÉTIQUE

Tout coûte de plus en plus cher. Les gens et les entreprises peinent à payer des factures d’électricité astronomiques.

La décision des libéraux de privatiser Hydro One a conduit à une hausse du coût de l’électricité pour les familles ordinaires. Doug Ford a brisé sa promesse faite aux Ontarien·nes, de faire baisser les tarifs d’électricité de 12 %. À présent, le plan de Doug Ford est de dépenser 118 milliards de dollars de l’argent des contribuables pour subventionner le secteur énergétique pendant que les tarifs poursuivent leur montée. Le système est brisé.

Le NPD de l’Ontario dispose d’un plan robuste pour faire baisser le prix de l’électricité pour les familles et pour les entreprises, tout en honorant nos objectifs climatiques et en créant des milliers de bons emplois payants ici, en Ontario.

ENGAGEMENT

Expansion du réseau d’énergie renouvelable propre : Nous allons augmenter nos capacités énergétiques, augmenter les énergies renouvelables abordables – y compris l’énergie éolienne et l’énergie solaire –, améliorer le stockage d’énergie de réseau et créer des interconnections de réseau majeures avec le Québec et le Manitoba, afin de rendre possibles des importations d’électricité efficaces par r apport au coût.

ENGAGEMENT

Conserver. L’électricité la moins chère est l’électricité que l’on n’utilise pas. Nous mettrons en place un programme ambitieux de rénovation écoénergétique, afin d’aider les familles à couvrir les coûts de rénovation écoénergétique de leurs maisons et à réduire leurs factures d’électricité. Nous allons aussi mettre sur pied le premier modèle de planification énergétique ontarien priorisant la conservation, en établissant un service à guichet unique en matière de planification écoénergétique, de promotion du programme, de livraison et de financement de départ. Nous allons aussi travailler avec les entreprises pour établir des tarifs industriels plus bas en échange de gains en matière de conservation énergétique.

ENGAGEMENT

Mettre fin à la privatisation et aux contrats énergétiques privés onéreux : Nous allons créer un comité d’expert·es, puisant dans l’expertise de juridictions de partout au Canada qui ont maintenu les prix de l’électricité à un niveau peu élevé, en se concentrant sur la livraison au prix coûtant plutôt que visant à faire des profits pour les fournisseurs privés. Ce comité d’expert·es comprendra des travailleurs et travailleuses du secteur énergétique et des affaires, et se penchera sur les meilleures modalités de rétablir la propriété publique et de maintenir la fiabilité et l’abordabilité.

ENGAGEMENT

Stop au gaspillage : Nous allons mettre en place des mesures pour ne plus gaspiller et pour faire meilleur usage des surplus en période creuse, en les rendant disponibles au service des Ontarien·nes, et nous allons faire bon usage des nouvelles technologies innovatrices décentralisées, afin de mieux harmoniser l’offre et la demande d’électricité en temps réel.

POUR QUE L’ÉPICERIE DEVIENNE PLUS ABORDABLE

Tout le monde en Ontario mérite de faire l’épicerie de manière abordable, pour nourrir sa famille et la maintenir en santé.

ENGAGEMENT

Créer une Stratégie alimentaire provinciale qui mette sur les tables ontariennes des aliments sains et locaux, qui appuie les emplois agricoles du secteur de transformation des aliments, des transports, des biocarburants, et de la vente au détail – et qui fournisse aux jeunes familles ainsi qu’aux nouveaux agriculteurs et agricultrices du mentorat, des conseils financiers et des garanties de prêt. Nous allons réglementer les prix du carburant afin de réduire les coûts de transport des aliments.

PROTÉGER LES CONSOMMATEURS

Il y a quatre ans, Doug Ford avait promis de faire baisser le prix du carburant de dix cents le litre. Depuis lors, les prix du carburant n’ont fait que monter. Sous la gouverne de Doug Ford, tous les prix ont monté en flèche. Dans le dossier de la protection des consommateurs, le gouvernement Ford n’a pas livré la marchandise. Les Ontarien·nes payent des prix records pour l’essence – jusqu’à 2 $ le litre dans certaines régions de la province. Les gros prix de l’essence ont un impact particulièrement négatif sur les Ontarien·nes du Nord et des régions rurales.

ENGAGEMENT

Réglementer le prix de l’essence afin de mettre fin aux prix abusifs à la pompe : Nous mandaterons la Commission de l’énergie de l’Ontario à réglementer le prix de détail et la marge bénéficiaire du grossiste à l’égard de la vente d’essence afin d’empêcher les grandes compagnies pétrolières d’escroquer les Ontarien·nes. Nous nous assurerons que les prix sont justes, stables et compétitifs, quelle que soit la région ontarienne que vous habitez.

ENGAGEMENT

Interdire les prêts abusifs sur salaire : Nous mettrons sur pied une Charte des droits des prêteurs et un Groupe de travail sur les prêts sur salaire, afin de recommander à notre gouvernement des produits financiers alternatifs, dans le but de remplacer ce secteur prédateur.

ENGAGEMENT

Un chien de garde indépendant pour la défense des consommateurs : Nous établirons un organisme qui serve de chien de garde pour la défense des consommateurs et mène des enquêtes sur les entreprises qui transgressent les lois en matière de protection des consommateurs.