hero image

Réparer Le Filet De Sécurité Sociale De L’Ontario, Et Garantir Une Vie De Qualité Aux Personnes Vivant Avec Des Handicaps

Chaque Ontarien·ne mérite une vie de qualité, et d’avoir accès à des services sociaux au moment où le besoin en est le plus aigu – que les personnes concernées vivent avec un handicap, avec une maladie, ou qu’elles soient dans le besoin pour cause de perte d’emploi.

Les personnes qui vivent avec des handicaps font régulièrement face à des obstacles en matière d’emploi, d’éducation et de soins de santé. Les décennies de coupures imposées par les libéraux et les conservateurs à l’assistance sociale et au soutien aux personnes handicapées ont brisé le filet social de l’Ontario, condamnant bien souvent les gens à une vie de pauvreté.

Le NPD de l’Ontario dispose d’un plan solide et faisable pour réparer notre filet de sécurité sociale et pour s’assurer que chaque Ontarien vit une vie abordable, dans l’espoir et la dignité.

RÉPARER LE PROGRAMME ONTARIEN DE SERVICES EN MATIÈRE D’AUTISME

Les libéraux ont laissé les enfants vivant avec l’autisme attendre pendant des années sur des listes, sans jamais recevoir les soins dont ils avaient besoin. Les coupures imposées par Doug Ford au Programme ontarien des services en matière d’autisme (POSA) ont laissé les enfants privés d’accès à des services au moment où ils en avaient besoin le plus.

Andrea Horwath et le NPD travailleront en collaboration complète avec les familles, avec les soignant·es, avec les gens qui vivent avec l’autisme, et avec des expert·es du domaine, afin de réparer le Programme ontarien des services en matière d’autisme, actuellement brisé, et afin de fournir aux familles l’appui et le traitement dont elles ont besoin.

ENGAGEMENT

S’assurer que ce sont les clinicien·nes et les parents, plutôt que le gouvernement, qui décident quels services recevront les enfants.

ENGAGEMENT

Rendre le POSA entièrement basé sur les besoins, sans aucun plafonnement :Nous nous assurerons que les personnes vivant avec l’autisme reçoivent des soutiens basés sur les besoins, de sorte que ce soient précisément leurs besoins, plutôt que leur âge, qui déterminent les soins qu’elles recevront, tout en nous assurant que les soins suivront les personnes à mesure qu’elles deviennent plus âgées. Nous travaillerons avec les familles, avec les soignant·es, avec les gens vivant avec l’autisme, et avec les expert·es, pour reconnaître la grande diversité du spectre autistique et pour nous assurer que toute personne vivant avec l’autisme, quel que soit son positionnement à l’intérieur du spectre autistique, reçoit les appuis et les thérapies dont elle a besoin pour s’épanouir.

RÉPARER L’ASSISTANCE SOCIALE : LE PROGRAMME L’ONTARIO AU TRAVAIL ET LE PROGRAMME ONTARIEN DE SOUTIEN AUX PERSONNES HANDICAPÉES (POSPH)

Tout le monde en Ontario mérite de vivre dignement, ainsi que la chance de vivre sa meilleure vie. Les gens qui dépendent de l’assistance sociale devraient pouvoir compter sur un traitement respectueux, sur des appuis pour vivre une vie saine et sur un programme qui les aide, eux et leurs familles, à sortir de la pauvreté.

Les conservateurs ont imposé des coupures cruelles aux prestations d’assistance sociale dans les années 1990, et depuis tout ce temps, les libéraux et les conservateurs ont refusé de fournir un salaire ou des appuis substantiels aux gens qui reçoivent des prestations. Il est impossible de vivre seulement avec les prestations du programme L’Ontario au travail et du POSPH. Les montants que représentent ces prestations sont nettement insuffisants pour se procurer un logement, de la nourriture, et les nécessités les plus élémentaires de la vie. Cela est le cas partout dans la province. À l’heure qu’il est, Doug Ford prépare des stratagèmes pour privatiser la livraison des programmes d’assistance sociale et de services d’emploi, ce qui nuira encore plus aux personnes bénéficiant d’assistance sociale.

Les néo-démocrates savent que nous devons mieux faire pour offrir aux gens, au moyen de l’assistance sociale, des soutiens substantiels et la dignité qu’ils rendent possible. Nous ne pouvons réparer d’un seul coup des décennies de sous- financement – mais nous avons un plan pour y parvenir.

ENGAGEMENT

Sortir tout le monde de la pauvreté :Nous établirons un système qui fasse sortir les gens de la pauvreté pas plus tard que la fin de notre premier mandat. Nous commencerons tout de suite à travailler avec l’ensemble des parties prenantes pour livrer la marchandise – à savoir, une approche basée sur des preuves et établissant les prestations à un niveau qui reconnaisse les coûts réels de nécessités comme la nourriture et le loyer.

ENGAGEMENT

Augmenter les appuis et prestations du programme L’Ontario au travail et du POSPH à un niveau qui permette à chaque récipiendaire de sortir de la pauvreté.

ENGAGEMENT

Commencer en augmentant immédiatement de 20 % les prestations du programme L’Ontario au travail et du POSPH, et prendre des mesures législatives stipulant que les augmentations doivent être, au minimum, indexées au taux d’inflation.Cela amènerait les prestations aux niveaux qui seraient les leurs actuellement si les augmentations recommandées dans le cadre de la Feuille de route pour la sécurité du revenu, datant de 2017, avaient été mises en œuvre.

ENGAGEMENT

Transformer le système d’assistance sociale de l’Ontario, actuellement brisé, en consultant de manière attentive les client·es de l’assistance sociale et en leur permettant de participer à la conception du nouveau système.

ENGAGEMENT

Mettre fin au stratagème de Doug Ford de privatiser la livraison des programmes d’assistance sociale et de services d’emploi.

ENGAGEMENT

Éliminer le principe « payé en fonction de la performance » et retourner à un modèle où les travailleuses et travailleurs sociaux fournissent des services globaux aux personnes ayant besoin de leur aide.

ENGAGEMENT

Réparer les règles injustes et irrespectueuses à l’égard des client·es du POSPH :Nous mettrons à jour la Loi sur le POSPH pour nous assurer que les personnes vivant avec des handicaps ne sont pas sujettes à des normes différentes par rapport aux personnes vivant sans handicaps. Par exemple, nous modifierons la définition de « conjoint » figurant dans la Loi sur le POSPH pour ajuster la période à l’intérieur de laquelle une personne qui est cliente du POSPH est considérée conjoint·e de fait d’une personne qui ne l’est pas.

ENGAGEMENT

Remettre sur les rails le projet pilote portant sur le revenu de base, que Doug Ford a annulé, et continuer d’évaluer différentes approches en matière d’aide sociale.

APPUYER LES PERSONNES VIVANT AVEC DES HANDICAPS

Les néo-démocrates savent qu’ensemble, nous pouvons créer une société vraiment accessible, dans laquelle les personnes vivant avec des handicaps puissent mener une vie de qualité, sans toujours faire face à des obstacles pour obtenir les choses que tout le monde mérite – dont les soins de santé, l’éducation, l’emploi, et l’infrastructure pour les appuyer dans l’utilisation des espaces publics.

Les gouvernements libéraux et conservateurs ont laissé tomber les Ontarien·nes vivant avec des handicaps, ignorant leurs propres engagements – dont il est pourtant fait mention dans la loi – de travailler pour un Ontario entièrement accessible, tel que stipulé dans la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO). Doug Ford a échoué à présenter une feuille de route et un échéancier clairs pour mettre en œuvre les recommandations faites par l’honorable David Onley, 28e lieutenant-gouverneur de l’Ontario, dans sa révision de la LAPHO.

Un gouvernement du NPD de l’Ontario écoutera et travaillera avec les gens vivant avec des handicaps et avec leurs défenseurs, afin de démanteler les obstacles qui les empêchent de vivre leur meilleure vie.

ENGAGEMENT

Réparer le Programme d’appareils et accessoires fonctionnels :Nous embaucherons plus de personnel et nous moderniserons la livraison de services, de sorte que les gens vivant avec des handicaps n’aient pas à attendre pendant des mois avant d’obtenir les appareils et accessoires dont ils ont tant besoin.

ENGAGEMENT

Mettre en œuvre l’ensemble des recommandations du rapport Onley : Nous respecterons l’engagement qu’a pris l’Ontario en adoptant la Loi sur l’accessibilité pour les personnes handicapées de l’Ontario (LAPHO), et nous travaillerons à mettre en œuvre de toute urgence l’ensemble des recommandations, pour nous assurer que l’Ontario est en voie de devenir pleinement accessible.

ENGAGEMENT

Travailler avec le gouvernement fédéral pour offrir un Programme de prestations canadien pour les personnes vivant avec des handicaps,programme qui n’ait pas pour effet la perte de services, et qui améliore sensiblement les vies des Ontarien·nes vivant avec un handicap.

ENGAGEMENT

Ne plus obliger les gens à faire une nouvelle demande à 18 ans : Nous mettrons fin à la pratique consistant à obliger les gens à renouveler leur demande pour recevoir des soutiens après avoir atteint l’âge de 18 ans, et nous réduirons les listes d’attente pour des services comme les soins de relève, la formation à l’emploi, les habiletés fondamentales et les logements avec services de soutien.

INVESTIR DANS LE LOGEMENT SOCIAL

L’accès à un logement sécuritaire, abordable et avec des services de soutien est un droit fondamental, et essentiel pour bien des Ontarien·nes dans le besoin.

Les années de sous-financement libéral et conservateur ont mené à une offre insuffisante, et les gens languissent sur des listes d’attente pendant des années, voire pendant des décennies.

Le plan du NPD en matière de logement, Des logements à votre portée, comprend un engagement à travailler avec les municipalités pour bâtir et mettre à niveau des dizaines de milliers d’unités de logement social, afin que tou·tesmles Ontarien·nes aient accès à un logement convenable et digne dans leurs communautés quand ils en ont besoin, quel que soit leur revenu.

ENGAGEMENT

Bâtir 100 000 unités de logement social au cours de la prochaine décennie.

ENGAGEMENT

Moderniser 260 000 unités de logement social afin de prolonger leur durée de vie.

INVESTIR DANS LES REFUGES

Tout le monde en Ontario mérite un toit, et un endroit sécuritaire pour dormir.

Les décennies pendant lesquelles les libéraux et les conservateurs ont sous-financé le logement abordable et affaibli les protections des locataires ont laissé trop de gens dans l’itinérance ou dans des logements précaires. Au lieu d’aider, Doug Ford a privé de financement des programmes essentiels de lutte contre la pauvreté, et abandonné l’objectif de mettre fin à l’itinérance.

Les néo-démocrates estiment que l’Ontario fait face à une crise de l’itinérance. Notre plan, Des logements à votre portée, comprend des mesures concrètes et faisables pour s’assurer que tout le monde dispose d’un endroit sécuritaire pour dormir, ainsi que d’accès à du logement transitionnel et permanent abordable et supervisé.

ENGAGEMENT

Travailler à mettre fin à l’itinérance chronique d’ici 10 ans :Nous fournirons du logement transitionnel et permanent sécuritaire, abordable et supervisé pour les Ontarien·nes aux prises avec l’itinérance, y compris du logement temporaire dans des hôtels, à mesure que nous augmentons le financement pour du logement permanent et transitionnel.

ENGAGEMENT

Mettre en œuvre une stratégie Les logements d’abord, qui garantisse à tou·tes les Ontarien·nes, quel que soit leur revenu et quelles que soient leurs capacités, l’accès à un logement sécuritaire et abordable pour se bâtir une vie stable.

ENGAGEMENT

Bâtir 60 000 nouveaux logements avec services de soutien pour les gens qui vivent avec des défis en matière de santé mentale et de dépendances. Notre plan priorisera les besoins locaux et individuels, dans les régions urbaines comme dans les régions rurales, et reflètera les expériences vécues des femmes, des familles, des personnes noires, autochtones et racisées, des jeunes, des personnes 2ELGBTQIA+ et des nouveaux arrivants aux prises avec l’itinérance.

PROTÉGER LES ENFANTS DU SYSTÈME DE BIEN-ÊTRE DE L’ENFANCE

Chaque enfant de l’Ontario compte, et mérite de grandir de façon sécuritaire, entouré d’amour et de soins.

Le sous-financement chronique du bien-être de l’enfance par les gouvernements libéraux et conservateurs a eu pour effet que bien des enfants ont été laissés pour compte, abandonné par le système, parfois avec des conséquences tragiques. Les enfants noirs et autochtones sont surreprésentés dans le système. Au lieu d’investir dans la protection des enfants dans les foyers, Doug Ford a menacé de couper des millions de dollars du budget des sociétés ontariennes d’aide à l’enfance et il a éliminé le premier et le seul organisme ontarien de défense des intérêts des enfants.

Les néo-démocrates savent que nous ne pouvons tourner les coins ronds quand il s’agit de la sécurité des enfants. Nous réparerons le système ontarien de bien-être de l’enfance, système qui est actuellement brisé. Nous ferons des investissements pour garder tous les enfants en sécurité, tout en nous assurant qu’ils disposent des possibilités nécessaires pour s’épanouir.

ENGAGEMENT

Rétablir, en tant qu’entité indépendante, le Bureau de l’intervenant provincial en faveur des enfants, afin de s’assurer que les enfants du système de bien-être de l’enfance et du système de justice pour la jeunesse ont leur mot à dire au sujet de leur avenir.

ENGAGEMENT

Élever l’âge de protection :Nous prolongerons le moratoire sur l’exclusion du système de bien-être de l’enfance pour avoir dépassé un certain âge, et nous consulterons les jeunes pris en charge par le système afin de produire un système qui les appuie mieux à mesure qu’ils arrivent à l’âge adulte.

ENGAGEMENT

Mettre fin à l’isolement cellulaire des enfants et des jeunes : Nous mettrons fin une fois pour toutes à la pratique de l’isolement cellulaire des enfants et des jeunes.