La députée néo-démocrate demande quand le gouvernement va établir une université francophone

La députée de Nickel Belt et porte-parole des affaires francophone néo-démocrate, France Gélinas, a demandé à la ministre de l’éducation avancée et du développement des habiletés quand la province va établir une université provinciale pour et par les francophones.

« La semaine dernière, la ministre a annoncé les six personnes au conseil de planification, présidé par Mme Dyane Adam. Malheureusement, l’annonce exclut les jeunes personnes, ceux et celles qui ont le plus investi dans la création d’une université franco.  Cetteannonce est non seulement blessante, mais elle est méprisante, selon la FESFO et le RÉFO, et je suis bien d’accord avec eux» dit-elle.

« Le mandat du conseil de planification est d’améliorer l’accès à l’éducation postsecondaire dans le centre et le sud-ouest. Il n’y a rien de mal à développer de nouveaux programmes post-secondaires en français dans cette région si mal desservie.  Mais ça ne change rien à la demande bien documentée et confirmée par deux études du Ministère pour la création d’une université provinciale pour et par les francophones. 

Au nom des milliers de francophones qui travaillent si fort pour une Université franco et ce que les gens veulent vraiment savoir, c’est ceci : Quand est-ce que le gouvernement va faire le premier pas envers une université provinciale, gérée pour et par les Franco-Ontariens? » a demandé Madame Gélinas.